Nous faisons cet article pour aider une association amie et reconnue dans la région : GéolVal.

Ces derniers ont lancé un projet ambitieux sur la plateforme de partage participatif Ulule.


Nous vous laissons lire le détail de ce projet ci-dessous, avec le lien conduisant sur le site adéquate :


" GéolVal souhaite diversifier son offre de valorisation du patrimoine géologique et de l’environnement par la mise en œuvre d’un équipement « géo-touristique » innovant.


La réouverture de la voie ferrée Oloron-Bedous, sur le même trajet que la RGTP, offre une opportunité unique pour ce projet, dès lors inscrit dans une thématique de transition énergétique et d’attractivité environnementale. Le projet vise la création d’un produit touristique ferroviaire appuyé sur le tracé de la voie ferrée.


Sa vocation est de mettre en valeur les ressources géologiques des territoires traversés, par une nouvelle approche culturelle, scientifique et technologique. Le projet GéoTrain fait actuellement l'objet d'une demande de financement. Afin de renforcer dès à présent sa trésorerie, GéolVal a déposé un projet sur la plate-forme de financement participatif ULULE. "


Lien : https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/

Dans cet article, vous retrouvez quelques photos de notre sélection de nos deux événements organisés.


L'association a organisé une sortie spéléologie qui a réuni 30 personnes au total.

Vous retrouvez ci-dessous les images de la sortie :

La conférence avec Jacques-Marie BARDINTZEFF aura suscité l'intérêt d'environ 130 personnes.


Les membres du bureau sont particulièrement fiers de vous annoncer la venue de Mr. Bardintzeff à Pau. Celui-ci (avec la Société Géologique de France) a répondu positivement à l'invitation de l'association pour la tenue d'une conférence.


Les détails de la conférence ci-dessous :


Voici l'abstract de la conférence :


Les volcans du Globe sont répartis dans trois contextes géologiques bien différents : subduction (Cercle de feu du Pacifique, arcs insulaires), dorsales médio-océaniques (Islande) ou volcans isolés de points chauds (Hawaii). Le volcan est bien connu pour son côté nuisible : les risques volcaniques sont en effet très variés (coulées de lave, retombées de cendres et de blocs, nuées ardentes, émissions de gaz, lahars, glissements de terrain, tsunamis).


Parmi les quelques 1600 volcans du Globe considérés comme actifs, une centaine apparaissent particulièrement dangereux. 500 millions de personnes vivent sous la menace des volcans.

Certaines éruptions majeures (super-éruptions) peuvent avoir un impact climatique au niveau mondial. Maintenant une prévision possible par la connaissance des éruptions anciennes, par des méthodes de surveillance géophysiques et géochimiques, plus particulièrement dans des observatoires. Une bonne prévention (évacuation, éducation des populations) reste cependant indispensable.


Derrière le volcan nuisible se cache parfois un volcan utile : source de matières premières utiles et énergétiques de santé et de loisir.


Concernant Mr. Bardintzeff :

Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, est Professeur à l'Université Paris-Sud Orsay, associé au CNRS. Ancien élève de l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud (promotion 1973), il réussit l'Agrégation des sciences de la Terre (1977) et obtient son Doctorat d'État en volcanologie (sujet: "Les nuées ardentes") en 1985.


Il parcourt le globe de volcans en cratères et a expertisé de nombreuses éruptions au cours des 30 dernières années. Ses travaux de recherche scientifique portent sur les dynamismes éruptifs et les risques naturels associés et plus largement sur l'évolution des magmas de leur genèse profonde à leur émission en surface.


Il a été couronné par le prix Furon de la Société Géologique de France en 1992 ainsi que du A d'Or de l'aventure aux Angles (2006). Fait Chevalier de la Légion d'honneur en 2013, il est l'auteur de nombreuses contributions scientifiques, vidéos ou de livres à but pédagogique.